SAMEDI 11JUIN 2016

 

AU PORT DE St GOUSTAN à AURAY

 

1ère de la fête du Parc

 




IMPORTANT

Aucune région ne sera épargnée même au nord de la Loire.

Cela va en s'empirant d'année en année jusqu'en Belgique et Hollande. 


>   En étudiant le cycle de vie de ce frelon, on s'aperçoit que nous pouvons agir très utilement et individuellement contre ce fléau.

En effet, les nids construits dans l'année se vident de leurs habitants en hiver car l'ensemble des ouvrières et des mâles ne passent pas l'hiver et meurent. 
>   Seule les reines et jeunes reines se camouflent dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs, etc ... pour en ressortir courant février et commencer à s'alimenter.

C'est à ce moment que nous pouvons agir.
>   En disposant des pièges dans nos jardins ou sur nos balcons en ville pour attraper ces futures fondatrices de nids:

1 reine = 2 000 à 3 000 individus 

Pour fabriquer ces pièges, il suffit de récupérer des bouteilles d'eau minérale en plastique,  de le retourner dans la partie basse; puis verser à l'intérieur 10 centimètres d'un mélange de1/3 bière brune, de 1/3vin blanc ( pour repousser les abeilles ), 1/3 et de sirop de cassis.

Il suffit de laisser en place ces pièges de la mi-février à la fin avril.



Il est urgent et très important de remettre en place les pièges à frelons asiatiques jusqu'à la fin du mois de novembre.
En effet, pour chaque nid actuel, plusieurs dizaines de femelles ont été fécondées au début de l'automne et sont actuellement dans la nature à la recherche de nourriture et d'un abri pour passer l'hiver.

Ces jeunes reines fondatrices sortiront au printemps prochain et chacune créera un nouveau nid, d'où l'importance de les piéger rapidement.

Appât suggéré : 1/3 de sirop (fraise, grenadine,...)1/3 de bière, 1/3 de vin blanc.

De nombreux nids ont été repérés et détruits cet été à Vannes et dans les communes environnantes, mais il en reste encore beaucoup puisque les ruches continuent d'être attaquées
.
N'oubliez pas de surveiller vos haies et vos arbres et de signaler toute présence suspecte à la mairie de votre commune